CAEP Participants
We put learning to work!

Témoignages de participants en horticulture

Expérience CAEP Horticulture 2015 de Clément Morille

Résumer mon expérience américaine en quelques lignes tient du défi pour moi tellement cette expatriation m’a marqué !

Tout a commencé fin 2014 lorsqu’intrigué par une annonce CAEP, j’ai décidé de postuler au programme. Diplômé ingénieur horticole depuis 1 an, je terminais alors un second CDD dans le domaine de la pépinière. Malgré un projet professionnel plutôt clair et bien construit, j’étais tenté par l’étranger et notamment les USA, avant tout pour booster mon niveau d’anglais.

Entre la constitution de mon dossier de candidature, la demande de VISA et le grand départ, à peine deux mois se sont écoulés : tout est allé très vite ! Parti sur un coup de tête, je n’ai pas regretté ce choix…

C’est l’esprit libre et les valises remplies de vêtements chauds que j’ai quitté la France début février 2015 pour les Etats-Unis et le glacial hiver minnesotain. Là-bas, je ne m’attendais à rien de précis sauf à avoir très froid, le Minnesota étant réputé être l’Etat le plus rude des USA après l’Alaska ! De mon entreprise d’accueil, je connaissais uniquement le nom, Gertens Greenhouses ; et n’imaginais que vaguement le type de production, l’horticulture étant un terme flou pour moi qui avait jusqu’à là travaillé essentiellement en pépinière.

C’est en arrivant sur place que j’ai compris ce que l’esprit CAEP représentait ! J’ai emménagé DANS une grande colocation internationale composée de 16 stagiaires venus de 6 pays différents : Brésil, Colombie, Haïti, Vietnam, Chili et France donc. Située en banlieue directe des Twin Cities Minneapolis et Saint Paul, l’entreprise horticole Gertens était elle-même très multiculturelle avec une « team » composée d’employés originaires du Brésil, Mexique, Nicaragua, Lituanie, Ukraine…  Un mix de cultures improbable mais une ambiance extraordinaire!

Appuyée sur une énorme capacité de production, l’enseigne familiale Gertens est leader sur la métropole Minneapolis-Saint Paul. Elle fleurit par exemple le Mall of America.

Dès notre arrivée,  moi et les autres stagiaires CAEP avons pu prendre rapidement la mesure de ce que notre hôte Lewis Gerten attendait de nous : des tâches ouvrières physiques et répétitives avant tout, avec comme maîtres mots rapidité, efficacité, précision…  Pourtant, ce travail est loin d’être réducteur pour celui qui s’y engage pleinement ! Alors que certains de mes collègues découvraient totalement ce métier, je pense que mon expérience passée, mon sérieux et mon intérêt pour le domaine ont tout de suite été appréciés. J’ai rapidement été promu comme assistant d’un des chefs de culture, ce qui m’a valu par exemple d’avoir un téléphone à disposition et de commencer à diriger quelques travaux de groupe.

Entre février et mai, les premiers mois ont été totalement consacrés à la production des plantes à massifs annuelles de printemps. Rempotage, arrosage, déplacements, protection des cultures contre le froid, pincements, traitements phytosanitaires rythmaient mon quotidien. Avec souvent de grosses journées et des semaines prolongées sur le week-end, saisonnalité oblige, il faut y être préparé.

La période de vente printanière est éclair, condensée sur 1 mois très intense entre mi-avril et mi-mai. Mieux vaut donc être endurant physiquement pour tenir le coup, mais la dynamique de groupe motivante et porteuse prend aussi tout son sens dans ces moments de dur labeur! Cette période fut aussi l’occasion de côtoyer les clients de la jardinerie et de s’imprégner un peu plus de l’ « american way of life ».

Puis au fil des saisons, le travail a évolué. L’été a ensuite été consacré à la production des « mums », traduisez Chrysanthemums, potée fleurie très prisée aux USA en début d’automne. En parallèle, se profilaient déjà les fêtes de fin d’année Thanksgiving et Noël, avec la mise en production du traditionnel poinsettia.

Cette immersion de 8 mois dans la culture américaine a été marquée par des rencontres et des découvertes inoubliables. Bien sûr, avec mes colocataires, nous avons pu arpenter en long et en large les Twin Cities lors de notre temps libre. Mais nous avons pu aussi pu prendre quelques jours à plusieurs pour partir en road-trip vers le Mont Rushmore puis visiter Chicago.

Courant juillet, le CAEP Fest fut l’occasion de rencontrer l’ensemble des stagiaires CAEP USA dans le cadre rural de Fergus Falls. La parade aux drapeaux restera pour moi un grand moment de joie et de fierté!

Et si j’ai dit au revoir au Minnesota à la fin de ma période de stage en septembre, j’ai aussi pu profiter de mon VISA pour m’offrir deux semaines de tourisme. Avec deux amis, nous avons ainsi arpenté la Californie pendant 1 semaine en voiture de Los Angeles à San Francisco. Avant de conclure mon séjour en apothéose à New-York City. De quoi rentrer en France les bagages et la tête pleine de souvenirs…

Aujourd’hui, je suis responsable des cultures dans une pépinière de multiplication, un poste qui me correspond parfaitement. Et si cette expérience américaine n’a pas été l’élément clé de mon embauche, elle est un atout considérable pour mon bagage professionnel et personnel !



Ci-dessous quelques témoignages de stagiaires 2014 en horticulture aux Etats-Unis…

Julien, stagiaire dans une entreprise horticole sur l’Etat du Minnesota

J’ai réalisé mon expérience dans une des 20 premières entreprises horticoles des Etats-Unis à Minneapolis.

Je trouve que mon stage aux Etats-Unis a été une expérience très enrichissante pour moi. Il m'a permis de découvrir d'autres façons de travailler et une autre culture .C'est aussi une très bonne expérience humaine vu que j'ai été logé avec des jeunes d'autres nationalités (brésiliens, haïtiens, hongrois,…). On habitait à proximité de l’entreprise si bien que je n’ai pas eu à acheter de voiture. Il m'a permis d'apprendre à parler et comprendre mieux l'anglais tout en augmentant mon expérience professionnelle dans mon domaine de compétence. Et j'ai été très bien accueilli par l'hôte sur place. CAEP m'a beaucoup aidé à préparer ce projet. A la fin de mon stage, j'ai aussi réalisé un magnifique voyage d'un mois autour des Etats-Unis. J'ai visité les villes suivantes: Chicago, San Francisco, Los Angeles, la Nouvelle Orléans, Washington DC, Miami et New York). C'est une expérience que je recommande à tous ceux qui souhaitent partir à l'étranger.


Joëlle, stagiaire dans une exploitation maraichère sur l’Etat du Massachussets

J'ai passé 6 mois sur Nantucket, une magnifique petite île sur la côte est des Etats Unis. J'ai travaillé sur l'île de Nantucket dans la ferme la plus ancienne et la plus vaste de l’île. Quelle magnifique expérience! Cette ferme fait pousser une très grande variété de légumes mais aussi de plantes. Ils possèdent leur propre superette et jardinerie. J'ai plus travaillé à la production des légumes mais aussi à la production de jeunes plants de légumes et d'herbes (thym, romarin, menthe, origan...) pour la jardinerie.

Cette expérience m'a permis tout d'abord de faire de super rencontres. Il y a tellement de personnes avec différentes nationalité qui travaillent sur la ferme durant l'été. C'est beaucoup d'échanges intéressants mais aussi beaucoup de fun! En termes d'expériences professionnelles, ça a aussi été une réussite. Je sais qu'elle m'a permis d'améliorer mes compétences en maraîchage mais je pense aussi avoir beaucoup appris sur moi-même. Le rythme de travail été plutôt intense surtout pour le mois de juillet et août mais ce n'était vraiment pas un problème pour moi car l'agriculture c'est ça, travailler dur!

Un des autres bons côtés de l’exploitation, ce sont les gens y travaillant. Ils sont tous vraiment très gentils et amicaux. Surtout mon manager qui est super, Il prend toujours le temps nécessaire pour nous expliquer clairement ce qu'on doit faire et il est vraiment patient avec nous. Je sais pour ma part qu'il m'a donné beaucoup de confiance dans mes capacités à exercer ce métier en me donnant des responsabilités telles que l'irrigation des serres tunnels et l'utilisation de la machine pour semer les jeunes plants de légumes.

Cette exploitation et l’île de Nantucket resteront une de mes meilleures expériences de ma vie!


Alexandre, stagiaire dans une exploitation maraichère sur l’Etat de New York

Mon expérience aux Etats-Unis, en tant que stagiaire dans une ferme certifiée en agriculture biologique, a été très enrichissante. Cela m’a permis de mettre en pratique toutes les connaissances que j’ai pu acquérir au cours de mon Master en agronomie et maintenance des cultures. J’ai eu la chance de travailler dans une ferme produisant une quarantaine de légumes différents, ce qui est assez unique dans l’Etat de New-York. Dans cette ferme, je me suis occupé des différents travaux annexes (couper du bois, monter une serre et une clôture), des semis, des transplantations en plein champs ou sous serre, de la maintenance des cultures et des récoltes pour le marché fermier, pour une coopérative et pour la préparation des paniers AMAP (Aux Etats-Unis, on parle de CSA, Community Supported Agriculture). Nôtre Hôte nous a donné des responsabilités, ce qui a été plutôt appréciable. Par exemple, on était en charge de la vente au marché fermier et de la mise en place du stand. De plus, nôtre hôte a pris le temps de nous expliquer ce qu’il faisait, de nous décrire les différents problèmes auxquels ils pouvaient faire face. On a énormément appris à ses côtés, le tout dans une ambiance internationale (je partageais ma maison et je travaillais avec un brésilien et un hongrois). J’encourage vivement ce type d’expérience car elle permet d’apprendre sur le terrain et mettre en pratique des savoirs théoriques. Je remercie CAEP pour cette expérience importante dans le cheminement de ma carrière professionnelle et de mon projet de vie.